Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 12:18

http://www.acces-lirabebe.fr/images/Marie-Bonnafe.jpgConférence de Marie Bonnafé, co-fondatrice de l'association ACCES - Action Culturelle Contre les Exclusions et les Ségrégations.

Les tout-petits naviguent entre le réel et l’imaginaire mais se réfèrent toujours au modèle maman – bébé.

A l’étranger, le public se rend plus facilement dans les bibliothèques (exemple au Canada, au Brésil).                         Certaines régions sont des pôles très actifs pour la lecture aux tout-petits. Ex. : Lire à voix haute – Normandie, Bretagne, Nord Pas de Calais. Si on  utilise des ouvrages moyens avec les enfants, cela ne fonctionnera pas.

Jusqu’à la cinquième année de l’enfant, on raconte des histoires mêlant le merveilleux et le réel.

On a constaté qu’il  n’y avait pas de différence de développement d’une classe sociale à l’autre. Les enfants ne naissent pas inégaux, ils le deviennent.

Les tout-petits ne font pas la différence entre le réel et l’imaginaire. Ils vont la faire grâce aux parents qui racontent ou aux conteurs / illustrateurs.

La prise de conscience de la réalité est en lien avec l’apprentissage du langage qui comprend trois formes :

  • les actes (= le quotidien)
  • le récit
  • le silence : il faut aussi savoir se taire avec les enfants.

A partir de six ans, l’enfant peut se raconter ses propres histoires.

Le bébé perçoit également :

  • Le langage ; il reconnaît la voix de sa mère. Le bébé apprécie surtout le rythme, la musicalité de la voix. Ex. : une des chansons préférées des petits est une Souris verte.
  • Le visage
  • Les couleurs.

Le talent des artistes (illustrateurs, conteurs) est primordial pour le développement des enfants.

Raconter des histoires aux enfants leur permet de s’intégrer socialement, à condition qu’elles soient de qualité.

http://www.decitre.fr/gi/62/9782818501962FS.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by abfpicardie - dans Retour sur Montreuil
commenter cet article

commentaires