Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 08:57

Anne Josse, responsable communication, partenariats et administration du site,

Claude Ponti, peintre, dessinateur, auteur de livres pour la jeunesse, président du site,

Aline Hébert-Matray, responsable du département d’action culturelle, enfance et jeunesse à la direction des affaires culturelles d’Epinay-sur-seine, déléguée générale du site,

Cathy de Gref, partenariat du Muz Casterman

nous présentent une conférence dont le thème est le site internet Le muz.

 

Le Muz est un musée virtuel des œuvres d’enfants sur internet qui a pour ambition de conserver, exposer, valoriser, répertorier, rendre accessibles ces œuvres à tous. Un site où les adultes (parents et autres adultes intéressés par l’éducation artistique et culturelle des enfants) trouvent un kiosque, un agenda culturel, des salles de documentation, des pistes, des conseils, des critiques de livres, des moyens de comparer et partager leurs expériences avec d’autres adultes.

 

Les conférenciers ont abordés plusieurs points : l’origine du Muz, comment procéder pour envoyer les œuvres, les parrains du Muz, les créations sonores, comment faire survivre le Muz.

 

Quelle est l’origine du Muz ?

Selon Anne Josse, le point de départ, c’est un constat de Claude Ponti, qui est amené à rencontrer fréquemment des enfants, à travailler avec eux en atelier, dans les écoles et sur les salons comme celui d’aujourd’hui. Leur créativité (le dessin, la peinture, l’écrit…) donnait de véritables chefs-d’œuvre qui n’étaient pas toujours exposés ou même étaient enfermés dans un placard. Claude Ponti rêvait de créer un lieu qui accueillerait toutes ces productions et qui ne serait destiné qu’à elles.« Le Louvres des enfants ». Mais où ? Quel espace ? Il ne pourrait jamais être assez grand. Puis avec d’autres personnes (Aline Hébert-Matray, Olivier Douzou, Lucie Cauwe…) l’idée d’un site pour les enfants a pris forme peu à peu. Le Muz est né en 2009 sur internet.

 

Comment procéder pour envoyer les œuvres ?

Selon Anne Josse, sur le Muz, chacun peut soumettre autant d’œuvres qu’il le souhaite. Il suffit pour cela de s’inscrire en ouvrant un « compte », d’adresser un format numérique et de répondre à quelques questions (âge de l’auteur, le titre donné par l’enfant, la date de réalisation etc…). Un jury (22 personnes : adultes et enfants)  apprécie ensuite l’œuvre. Nous recevons des œuvres de tous pays nous dit-elle encore, du Venezuela, du Maroc,…

 

Qui sont les parrains du Muz ?

Selon Claude Ponti, le Muz est soutenu par des parrains, c’est-à-dire diverses personnalités du domaine de la culture ou de l’enfance. Chaque parrain dispose d’une page personnelle sur laquelle il peut sélectionner ses œuvres « coups de cœur » (Tomi Ungerer, Grégoire Solatareff, Jeanne Ashbé, Thierry Dedieu……..)

 

Pourra-t-on entendre des créations sonores ?

Selon Claude Ponti, c’est déjà possible. Et pour les films, uniquement s’ils sont hébergés sur les sites spécialisés comme Daily motion ou You tube. L’idéal serait qu’ils soient accueillis directement sur le site ! On y travaille.

 

Comment faire survivre le Muz ?

Dans un premier temps, nous avons organisé une vente aux enchères des œuvres de certains de nos parrains en 2011. Il existe aussi l’appel aux donations nous dit Claude Ponti.

Aline Hébert-Matray nous propose cinq cartes postales dessinées par Claude Ponti, un lot de cinq cartes postales pour le prix de sept euros.

 

Conclusion : Claude Ponti : « l’idée, c’est juste de montrer ces trésors d’enfance, spontanés, drôles, réels et si vrais. Eternels et fugaces, uniques, comme chaque môme. »

Partager cet article

Repost 0
Published by abfpicardie - dans Retour sur Montreuil
commenter cet article

commentaires